ORGANISATION DU CABINET ENTREPRISE ET EXTERNALISATION

ORGANISATION DU CABINET ENTREPRISE ET EXTERNALISATION

La robotisation du métier de la saisie comptable agit et agira fortement sur l’organisation des cabinets d’expertise-comptable comme sur les métiers des collaborateurs et des intervenants de la profession.

Le phénomène a déjà commencé mais il va s’accélérer, comment alors s’adapter pour rester indépendant et profitable, c’est assurément la question que certains se pose.

Certains se la poseront évidemment dans d’autres termes en considérant la robotisation comme non nécessaire ou pas encore d’actualité, d’autres y verront la nécessité d’arrêter l’exercice professionnel ou d’intégrer une structure ayant déjà muté.

Avant même de se ranger du côté du négationnisme ou du côté de la résignation, il faut raisonner en pérennisation et valorisation de son outil de travail. Par conséquent les adaptations sont certainement la meilleure voie quel que soit le cas de figure.

LA ROBOTISATION EN QUELQUES MOTS

Définissons d’abord exactement, ce qu’est la robotisation en cabinet d’expertise-comptable.

En général, il s’agit de la machine qui remplace l’homme mais en l’occurrence, ce n’est pas exactement cela qui devrait se produire pour la comptabilité, il vaudrait mieux parler d’automatisation.

L’automatisation peut avoir plusieurs composantes en fonction du point de vue :

  • la dématérialisation des factures
  • la transcription automatisée ou semi-automatisée des factures dématérialisées en écritures comptables
  • le contrôle automatisé de certains composants des factures
  • la collecte numérisée et automatisée des informations nécessaires aux traitements du cabinet auprès des clients
  • l’intégration de ces données collectées dans les outils correspondant au cabinet
  • la restitution automatisée des produits finis aux clients
  • la fabrication automatisée ou semi-automatisée d’outils de conseil et d’analyse pour les clients
  • le contrôle et la transmission des données aux organismes collecteurs ou aux contrôleurs externes

LES CONSÉQUENCES DE LA ROBOTISATION

On le voit assez bien la robotisation agit fortement sur le travail usuel des collaborateurs de cabinet.

Mais cela n’est pas tout, elle agit aussi structurellement sur ce qui sera vendu ou proposé aux clients.

Le travail traditionnel du collaborateur passe d’un rôle de saisie à un rôle d’animateur, de gestionnaire de la collecte d’informations mais aussi de contrôleur des traitements induits semi-automatisés ou automatisés.

De par la productivité générée et en fonction des profils des collaborateurs en poste, on pourrait soit assister à une baisse du nombre de collaborateurs redevables de ces traitements, soit à une augmentation du périmètre de leur attribution.

Comme le marché naturellement devrait s’orienter, sous la pression, à une baisse des honoraires sur les missions de base, les collaborateurs devront immanquablement augmenter leur périmètre d’intervention pour apporter, vendre des services et du conseil auprès de leurs clients. Difficile, d’imaginer avec les profils actuels pouvoir réaliser aisément cette mue.

Une autre organisation pourrait consister à concentrer les dossiers sur quelques collaborateurs de base et adjoindre des collaborateurs pour apporter les services. Mais dans ce cas et sur des dossiers petits, moyens, difficile d’imaginer la cohérence dans le lien et la connaissance du dossier.

Voilà déjà quelques questions et quelques éléments de réflexion mais comment pourrait-on imaginer une organisation encore plus pertinente ?

QUEL FUTUR POUR L’ORGANISATION DES CABINETS

Le futur n’est jamais complètement connu d’avance mais on peut au regard des éléments précédents imaginer des scénarios qui vont dans un sens d’une externalisation plus importante.

On peut imaginer comme brique principale une montée en puissance des compétences des collaborateurs. Cela devrait permettre d’apporter conseil et accompagnement auprès des tpe, pme.

Ce virage devrait être pris assez rapidement pour éviter l’effet de ciseau. En effet les prix de la tenue risquent de baisser et il faut les compenser à minima par du service.

En poussant un peu plus loin le raisonnement et en imaginant que les outils de traitement des données sont en cloud, les collaborateurs pourraient être directement localisés chez leurs clients ou en tout cas chez certains pour être au plus près des dirigeants pour encore plus facilement leur apporter conseils et services. On pourrait aussi imaginer une externalisation encore plus poussée au regard des barrières géographiques et techniques maintenant abolies.

Quoiqu’il en soit, et quelque soit l’évolution de l’organisation, cela implique plusieurs niveaux de réflexion et de mise en œuvre.

LES POINTS D’ÉTAPE OBLIGATOIRE

En très synthétique, les points de vigilance à ne pas négliger sont à minima les suivants :

  • définir sa stratégie, la partager en interne
  • accompagner le changement
  • bâtir son offre et en faire la promotion en interne
  • faire la promotion de son offre en externe et accompagner les clients dans le changement

Vous l’avez bien compris si certains points sont redevables de l’expert-comptable d’autres sont des sujets nouveaux à traiter avec des profils qui ne se retrouvent pas forcément dans les cabinets et particulièrement dans les cabinets de taille standard.

C’est pourquoi, ces sujets pour être bien traités doivent être traités entre collaborateurs, dirigeants et spécialistes du marketing et de l’animation interne et commerciale.

Cela ne doit plus être tabou mais considéré comme un élément de réussite indispensable à la mutation de l’organisation des cabinets.

C’est pour cela aussi que certains nouveaux profils peuvent dès à présent être externalisés pour répondre aux problématiques :

  • Allier compétence nouvelle (marketing par exemple…) mais aussi connaissance métier
  • Adapter son temps de travail à la matière et à la taille du cabinet (temps partiel pour les plus petites structures suffisant)
  • Avoir un budget adapté et conforme aux paramètres temps travaillé/taille du cabinet
  • Permettre à chaque taille de cabinet de bénéficier de la compétence nouvelle

Un virage des cabinets à évidemment ne pas rater et à mettre en place au plus vite pour ne pas se retrouver sur son propre marché en difficulté assez rapidement. Ces évolutions sont en marche et rien ne prédit à ce jour qu’elles s’arrêteront. Il est évidemment nécessaire de les accompagner, de les organiser et d’en tirer les avantages. Rien ne serait pire que de résister et de ne rien faire ou d’attendre, car aujourd’hui le train est en marche et sa vitesse commence à être importante.

ORGANISATION DU CABINET ENTREPRISE ET EXTERNALISATION, auteur Cyril LECAT


ACTION-DIGITAL.COM est un service indépendant conçu pour apporter aux experts-comptables les moyens, les aides nécessaires pour mettre en oeuvre les évolutions incontournables de la profession, les nouvelles fonction du “cabinet entreprise” et cela quelque soit la taille du cabinet. ACTION-DIGITAL.COM pourra intervenir en accompagnement ou en chef de projet pour mettre en œuvre, développer :

  • vos services numériques
  • votre communication
  • votre visibilité digitale
  • vos actions marketing ou commerciales

Si vous souhaitez savoir comment ACTION-DIGITAL.COM peut vous aider ou en savoir davantage sur le sujet de cet article, n’hésitez pas à compléter le formulaire ci-dessous et à nous l’envoyer, en le validant.


LE E-COMMERCE ET LES MARKET PLACES

 

ORGANISATION DU CABINET ENTREPRISE ET EXTERNALISATION_N

DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS ORGANISATION DU CABINET ENTREPRISE ET EXTERNALISATION

 

 

 

 

 

ORGANISATION DU CABINET ENTREPRISE ET EXTERNALISATION

ORGANISATION DU CABINET ENTREPRISE ET EXTERNALISATION

ORGANISATION DU CABINET ENTREPRISE ET EXTERNALISATION

ORGANISATION DU CABINET ENTREPRISE ET EXTERNALISATION

ORGANISATION DU CABINET ENTREPRISE ET EXTERNALISATION

ORGANISATION DU CABINET ENTREPRISE ET EXTERNALISATION

ORGANISATION DU CABINET ENTREPRISE ET EXTERNALISATION

ORGANISATION DU CABINET ENTREPRISE ET EXTERNALISATION

ORGANISATION DU CABINET ENTREPRISE ET EXTERNALISATION

ORGANISATION DU CABINET ENTREPRISE ET EXTERNALISATION

ORGANISATION DU CABINET ENTREPRISE ET EXTERNALISATION

ORGANISATION DU CABINET ENTREPRISE ET EXTERNALISATION

ORGANISATION DU CABINET ENTREPRISE ET EXTERNALISATION

ORGANISATION DU CABINET ENTREPRISE ET EXTERNALISATION

ORGANISATION DU CABINET ENTREPRISE ET EXTERNALISATION

Comments: 2
Laissez un commentaire